mercredi 27 septembre 2017

La Clôture du Chapitre Général

C’est avec un petit air de vacances que débute cette dernière journée du CG. L’Eucharistie de clôture est animée par la Région Oriens et présidée par notre Abbé général. S’inspirant du livre d’Esdras, Dom Eamon nous rappelle que «l’exil qui paraissait au départ être un désastre s’est révélé par la suite être une bénédiction car la main de Dieu y était présente. Aujourd'hui encore la main de Dieu accompagne ceux qui l’aiment.»

Nous prenons un long temps d’évaluation. Pour la grande majorité des capitulant/e/s, le présent CG a été l’un des meilleurs en allant jusqu’au bout des questions à traiter sans précipitation ni pression,  grâce au bon travail de la Commission de coordination, des dix commissions ad hoc ( surtout celle sur les Pères immédiats) et de tout le staff: traducteurs, secrétaires, interprètes etc, sans oublier l’équipe médicale qui n’a pas chômé durant ce chapitre. La délicatesse et le respect des capitulant/e/s pour les personnes et les situations délicates ont aussi été mentionnés. Tous et toutes ont aussi apprécié les cinq conférences sur la Vision de l’Ordre au 21ème siècle ainsi que celles de l’Abbé général et du Pape François. 

Des applaudissements nourris accueillent l’entrée  dans la salle de tout le personnel du staff de soutien du CG et le personnel de réception de la Domus Pacis.

Pour conclure ce , une dernière série de votes est prise pour approuver la désignation de certains abbés pour agir comme Pères immédiats auprès de certaines maisons; confirmer l’élection des présidents des régions et de leurs suppléants comme membres de la Commission centrale; approuver la lettre adressée par la commission ad hoc sur les Pères immédiats aux communautés concernées et enfin pour encourager la mise en oeuvre des propositions du document de travail sur le Père immédiat.

Dans son mot de la fin Dom Eamon nous redit sa joie d’avoir participé à ce Chapitre «plein de vie, d’énergie et de bon esprit. Notre séjour a été plein du sérieux et du souci de nos communautés. La fraternité nous rend plus libres de parler en vérité». Il nous invite à avancer sur un chemin de revitalisation.

Salutations fraternelles et chaleureuses des trois bloqueurs:

F. Bruno-Marie, délégué de la Région canadienne
Sr Annie et F. Bernard, délégués CNE.

mardi 26 septembre 2017

Mardi 26 septembre

De nombreux capitulants sont nés en septembre ! C’est aujourd’hui l’anniversaire de Dom Nathanaël de Westmalle qui présidait l’eucharistie animée par la Région Néerlandaise. C’est aussi l’anniversaire de Dom Celsus de Bethléem et de Dom Damien de Spencer. Au début de la séance, Dom Eamon fait appel à la générosité de nos maisons : la casa generalis aurait besoin d’une personne qui puisse assurer le service de cellerier, de l’administration et aussi de la comptabilité, d’une autre qui soit responsable des bâtiments, de l’environnement, des conduites à l’aéroport, des courses, de la gestion des personnes laïques qui travaillent à la maison généralice et aussi d’un portier ou d’une portière qui soit capable d’apprendre l’italien.

Nous prenons les votes qui ont été présentés hier. Pour chaque vote, il existe une procédure sage qui se déroule en trois temps : deux commissions sont chargées d’étudier une situation particulière qu’elles présentent ensuite en séance plénière ; les capitulants posent des questions, demandent des éclaircissements. Le lendemain, nous procédons à la présentation de la formulation du vote et le surlendemain, au vote proprement dit. Ce qui explique qu’une question ou une situation soit reprise sur le blog d’un jour à l’autre.

Un vote est pris également pour orienter le choix du lieu du prochain CG en 2020 : la plaine d’Assise est fortement appréciée !  

Dom Armand est invité à lire le rapport de la Commission de Droit dont il est Président. Le rôle de la Commission est de mettre à jour notre droit après chaque CG. Depuis le dernier CG, le texte des Constitutions et des divers Statuts de l’Ordre a été revu pour qu’il corresponde à la situation nouvelle du « Chapitre unique ». Dom Armand rappelle que sous la présidence de Dom Bernard Johnson, la commission prenait l’initiative de faire des études sur des questions qui lui semblaient demander interprétation et clarification. Il propose de reprendre cette bonne pratique et conclut avec humour : « La Commission de Droit a encore du pain sur la planche, si on lui permet l’accès à cette planche » ! C’est l’occasion pour les abbés et abbesses de remercier le bon travail de la Commission de Droit.

Dom Bernardo, modérateur, aborde un point cher aux capitulants : comment obtenir les photos de l’audience avec le Pape de samedi dernier ? Vous pouvez trouver 43 pages de photos sur photovat.com !

L’après-midi, des suggestions concernant les Pères Immédiats sont présentées en séance plénière : redistribuer les maisons filles pour les monastères qui ont une filiation importante afin d’éviter la surcharge des Pères Immédiats ; veiller à la proximité culturelle et géographique entre les maisons mères et les maisons filles ; impliquer les abbesses un peu plus dans le suivi pastoral des maisons de moniales et aussi de moines (proposition de co-visitrice, étude du sens et de la possibilité des Mères Immédiates) ; ne pas séparer l’aspect économique de la mission pastorale du Père Immédiat ; relire la Charte de Charité dans le contexte actuel…

Nous passons ensuite à l’élection des membres de la Commission de coordination. Dom Jean-Marc de Bellefontaine est élu comme promoteur. Mère Rebekka de Klaarland est élue comme vice-promotrice. Les autres membres élus sont Dom Roberto de Cardena, Mère Marie de Glencairn et Dom Elias de Gethsemani.

Pour terminer, nous lisons l’évaluation des délégués sur ce CG dont voici un extrait : « L’expérience du CG nous renvoie aux défis de nos communautés : vivre pleinement notre vie est le seul moyen d’ouvrir un avenir. Quelque soit notre service dans la communauté, nous percevons mieux la responsabilité de veiller à sa cohésion. Nous sommes interpelés à vivre en vérité. C’est une expérience inoubliable dont tous nous rendons grâce ! »

Sr Annie de Laval, déléguée CNE. 

lundi 25 septembre 2017

20ème journée du Chapitre Général

En cette 20ème journée du Chapitre Général d’Assise, la messe est présidée par Dom Armand, Abbé de Scourmont en Belgique. A cette occasion, Mère Maria Gracia de Maria Frieden et sœur Annie de Laval lui ont offert en cadeau d’adieux le chant du cygne dans un superbe duo de flûte traversière et clarinette. 

Mère Rebekka de Klaarland, modératrice pour cette journée, laisse la parole au frère Pascalino, le responsable de la ‘Domus Pacis’ qui nous accueille. C’est avec la salutation de François d’Assise qu’il nous souhaite officiellement la bienvenue : « Le Seigneur vous donne la PAIX !’. Les lieux où nous sommes, nous dit-il, sont fortement liés à la présence de François et de Claire et de tant d’autres saints et saintes. La Portioncule est la chapelle la plus aimée de la Vierge Marie ! La culture occidentale a réduit l’être humain à sa valeur économique. Le risque est grand de tomber dans le piège de l’efficacité. Et il cite le pape François lors de l’audience de Dimanche : ‘En recherchant d’abord les choses d’en-haut, nous sommes capables de mettre à leur juste place les choses d’en-bas’ ».

Dom Eamon le remercie en faisant remarquer qu’il y a en Italie un sens de la catholicité : « Tant de personnes sont catholiques ici : nous en faisons l’expérience à travers votre présence et votre accueil dans ces lieux saints ». Il remercie pour toutes les améliorations faites dans la maison depuis le dernier CG et rapporte le plébiscite de l’assemblée capitulaire lors de la prise de parole de l’un d’entre nous disant : « Il est évident que nous reviendrons ici la prochaine fois : inutile de procéder à un vote, ce serait perdre notre temps ! ». 

La santé de Dom GONZAGA, Abbé de Rawaseneng (Indonésie) est confiée à notre prière : il doit passer des examens médicaux. 

Nous prenons ensuite une série de votes concernant diverses situations particulières des maisons de l’Ordre et nous terminons la lecture des rapports de synthèse des Commissions ayant étudié les rapports de maisons. Il s’en suit un échange assez riche.

 Pour ma part, je relève la mention, dans plusieurs commissions, de l’importance d’établir un dialogue communautaire dans la confiance pour parvenir à une vision commune. Je voudrais citer ici quelques phrases du rapport de la 5ème commission qui m’ont touché (traduction française) : « Les communautés qui sont activement en recherche de vie fraternelle dans un climat de confiance font partie des communautés qui se portent le mieux et sont pleines de vie […] Les communautés qui ne font pas de réels efforts pour être ouvertes ou honnêtes dans leurs relations se trouvent en crise ou en déclin […] Il n’y a pas de vision commune sur la mise en pratique des valeurs monastiques sans un peu de cohérence ». Bien d’autres points mériteraient d’être relevés, comme par exemple, cette petite sentence digne des Pères du désert : « Le prophétisme est une situation inconfortable ! Nos communautés y sont appelées ». Après demande d’éclaircissement, nous apprenons que Dom Guerric de la Trappe en est l’auteur, fruit de sa méditation sur un texte du prophète Jérémie lu ce matin, aux Laudes. 

Nous terminons cette matinée avec la lecture des rapports des commissions sur les besoins financiers dans l’Ordre, et nous démarrons l’après-midi sur un échange dans l’aula au sujet de ces rapports. Nous procédons ensuite à l’élection du Procureur Général de l’Ordre et c’est Dom Timothy qui est réélu. Nous terminons la journée par un échange long et passionnant sur les maisons de l’Ordre qui n’ont pas de Père Immédiat. Une commission ad hoc qui a longuement travaillé cette question nous présente une série de suggestions qui font l’objet d’un long échange dans l’aula.

Le soir, tous les délégués des régions se retrouvent ensemble pour échanger sur leur expérience du Chapitre Général et c’est pour nous un moment très fort de partage fraternel. Une compte-rendu de cette rencontre sera rédigé et lu à la fin du Chapitre. 

 
Frère Bernard, délégué de la région Centre et Nord Europe. 

dimanche 24 septembre 2017

24 septembre 2017

Erratum sur le blog du 22 septembre: une erreur s’est glissée concernant la composition du Conseil de l’Abbé général.  Voici le texte rectifié: « Le Conseil de l’Abbé Général est donc composé de Mère Danièle et Mère Regina, Dom Timothy, Dom Anastasius et Dom Santiago Maria.

24 septembre 2017. Sanctifiés par un pèlerinage à Rome et édifiés par l’allocution du pape François qui exhorte les contemplatifs à ne pas être des professionnels de la prière mais des amoureux, les capitulant/e/s entament résolument cette dernière étape du CG qui se terminera mercredi prochain. La liturgie de ce 24ème dimanche est animée par la Région américaine.

C’est aujourd'hui la fête du monastère de Boa Vista «Notre Dame de la Tendresse» et l’anniversaire de naissance de Sr Renée, dactylo de langue française. Ce sont aussi les anniversaires des Dédicaces des églises des abbayes de Tamié et d’Aiguebelle.

Malgré la présence de Dame Fatigue, le CG reprend sa vitesse de croisière avec la prise d’une série de votes dont la prolongation  du régime de supérieur ad nutum dans une communauté; la suppression de deux  communautés, ce qui requiert les 2/3 des voix ainsi que l’établissement de deux commissions spéciales pour superviser les processus de suppression de ces deux mêmes communautés.

Suit la présentation d’une autre série de votes.

Puis vient, selon l’animateur Dom  Roberto, le point le plus important de la matinée ;  La lecture des 14 rapports des commissions au sujet de la Constitution 67, concernant la fermeture d’un monastère, et du document de travail  «Choisis la vie». Plusieurs commissions préféreraient que la Constitution insiste plus sur l’accompagnement d’une communauté en situation de fragilité croissante que sur sa suppression. Dans la période de questions et d’éclaircissements qui suit il semble bien que l’autonomie ou la perte d’autonomie d’une maison soit l’enjeu qui préoccupe le plus les capitulant/e/s. Il est clair aussi pour plusieurs que des votes d’orientation seront à prendre pour indiquer la route à suivre.

Tous et toutes sont d’accord à ce que le prochain CG ce soit tenu à Assise.

L’après-midi est libre. Deo Gratias!

F. Bruno-Marie, délégué de la Région canadienne.

Papal Audience 23 September 2017


samedi 23 septembre 2017

L’audience avec le Pape François


Ce samedi matin, nous quittions la Domus Pacis à 7h45 pour prendre la route à bord de 4 cars. Direction : Roma ! 3 heures après, nous débouchions sur la via Aurelia, une des grandes artères de Rome où le traffic ne manquait pas. Les cars nous ont déposés assez loin du Vatican. Soumis aux contrôles de sécurité, nous avons pressé le pas pour arriver à l’heure au palais apostolique… où nous attendait une enfilade d’escaliers avant d’accéder à la salle Clémentine : c’est là que l’audience avec le Pape François s’est déroulée, à midi. Il est entré avec ses deux secrétaires sous des applaudissements chaleureux et reconnaissants. Dom Eamon a fait d’abord un discours situant notre venue dans le cadre du déroulement du CG, lui parlant de la situation de l’Ordre, disant que les difficultés actuelles n’enlevaient pas aux communautés la joie de vivre, la joie évangélique ; il a fait part aussi des rapports et de l’ouverture des communautés au monde des jeunes. A son tour, le Pape a fait un long discours sur la vie monastique partant de la Règle de St Benoît, des Constitutions, de la Charte de Charité ; il a trouvé que nous avions des mines qui portaient la joie ! Les discours lus en italien nous ont quelque peu échappé ; les traductions suivront. Puis, nous nous sommes tous avancés sur une file, y compris notre dévoué médecin et sa femme, et le pape François a salué chacun de nous ; à ses côtés, Dom Eamon situait noms et pays. Le Pape est resté attentionné et souriant, s’entretenant plus longuement avec les abbés et les abbesses des communautés d’Amérique latine. Après s’être prêté à une photo de groupe, il nous a donné sa bénédiction. En quittant la salle, il a partagé quelques mots avec Dom Bernardo Olivera, lui faisant une accolade bien fraternelle.

Nous avons quitté le palais apostolique pour nous rendre à la Basilique St Pierre où nous avons célébré l’eucharistie à l’autel de la chaire de St Pierre, tout au fond dans l’abside : la messe était présidée par Dom Eamon ; Dom Bernardo assurait l’homélie et frère Ruben d’Azul officiait comme diacre : « Tu es Petrus » a résonné sous les voûtes de la Basilique dans sa version cistercienne. Dom Richard de Mt Melleray a merveilleusement fait chanter les grandes orgues. Après la messe, pique-nique près de la porte Ste Anne du Vatican et quelques pas dans les rues de Rome avant de reprendre le car. Et nous sommes rentrés à Ste Marie des Anges sous la belle lumière de l’Ombrie, heureux d’avoir rencontré le pape François en famille.

Sr Annie de Laval, déléguée CNE.

[The official pictures of the audience are available at http://www.photovat.com/index1.htm > EVENTS 2017 > SEPTEMBER > 23.09.2017 > CAPITOLO GENERALE CISTERCENSI]

vendredi 22 septembre 2017

17ème journée du Chapitre Général

En cette 17ème journée du Chapitre Général d’Assise, la messe est présidée par Dom Marco Antonio, Abbé de Jacona au Mexique, assisté de frère Ruben d’Azul, qui est délégué et diacre. C’est la REMILA (REgion MIxte Latino Américaine) qui anime la messe.   

C’est aujourd’hui l’anniversaire de Père Thomas (de la Trappe), Secrétaire de la Commission de Coordination du Chapitre. 

Dom Eamon nous annonce que Père Atanasius de Lantao a accepté son élection comme membre du Conseil de l’Abbé Général, qui a choisi comme 5ème membre, Dom Santiago Maria, de la communauté d’Azul. Le Conseil de l’Abbé Général est donc composé de Mère Danièle et Mère Regina, Dom Bernardus, Dom Anastasius et Dom Santiago Maria. Dom Eamon remercie également Dom David pour son service à la Maison Généralice : « il a pris soin du jardin de la maison avec beaucoup de passion ! » 

Sœur Eleanor de Glaircairn et Dom Juan José de San Isidro ont accepté leur élection à la Commission de Droit de l’Ordre.

Toute une série de votes ont été pris ce matin concernant la prolongation du régime de Supérieurs ad Nutum ainsi que la démission d’Abbés ou Abbesses dans plusieurs communautés. 

Nous avons ensuite lu et discuté plusieurs comptes-rendus concernant des communautés de l’Ordre. Je suis personnellement frappé par la qualité des échanges dans l’aula et touché par le soin du Chapitre Général en vue apporter l’aide la plus appropriée aux communautés, selon leur situation. 

Nous avons terminé cette matinée par la lecture des synthèses des Commissions après étude des Rapports des Maisons. L’une des Commissions a fait une mention spéciale de la dernière fondation approuvée par le Chapitre Général : la communauté de ‘Fons Pacis’ en Syrie, fondée par Valserena. Je cite ici leur texte dans la traduction française : « La communauté de Fons Pacis en Syrie est un exemple de foi et de courage face à la guerre et à la destruction. Les sœurs sont en sécurité et ont de bonnes relations avec, à la fois, les musulmans et les catholiques qui entourent cette nouvelle branche de Cîteaux. Elles demandent nos prières pour qu’un chemin de réconciliation et de paix puisse arriver dans leur pays et qu’elles puissent voir le bout du tunnel et avoir l’opportunité de faire refleurir la vie monastique dans l’un des centres de la culture et de la spiritualité du monachisme primitif au Moyen Orient. Elles font un appel spécial pour nous demander de l’argent et construire un plus large complexe, surtout l’église ». 
 
Frère Bernard, délégué de la région Centre et Nord Europe. 

jeudi 21 septembre 2017

Seizième journée du CG

21 septembre, seizième journée du CG. L’Eucharistie pour la fête de l’apôtre saint Matthieu est animée par la Région espagnole. Un très beau solo de flûte accompagne la procession des offrandes. De même, à la prière de Laudes, Le Cantique de Daniel (AT 41) était magnifiquement soutenu à la cithare, ce qui ajoutait un plus à la louange.

C’est donc la fête de F. Mathieu de la communauté d’Awhum, et les anniversaires oubliés hier de M. Maria Gratia de Maria Frieden et de Enzo le cellerier du CG et économe de la Maison généralice. Dom Jean-Marc rappelle que c’est  aussi aujourd'hui l’anniversaire de la Dédicace de l’église de Bellefontaine. On souligne enfin l’arrivée de la deuxième déléguée de la région Oriens, Sr Teresa, qui avait eu des problèmes de visa.

Une série de votes est ensuite prise: l’acceptation des régimes de supérieur ad nutum; l’approbation de la fondation de Vitorchiano: au Portugal: Sainte-Marie-Mère-de- l’Église; l’approbation du statut 44 bis qui stipule qu’un abbé/abbesse dont la démission à l’âge de 75 ans n’a pas été acceptée, la présente de nouveau au chapitre suivant; le soutien et l’encouragement pour la préparation du programme Experientia; la proposition que la prochaine commission centrale de 2019 puisse présenter des propositions pour mettre en oeuvre la procédure régionale ad experimentum pour le CG 2020; l’établissement d’une commission spéciale pour superviser le processus de suppression de la communauté de Melleray, comme le requiert par la C.67; et enfin, la reconnaissance du bien fondé des Actes de l’Abbé général et de son conseil pour la période du 12 octobre 2014 au 18 août 2017. Tous ces votes sont acceptés haut la main.

Une série de votes sont ensuite présentés concernant des supérieurs ad nutum ou des démissions. L’avant-midi se poursuit avec la lecture de rapports sur la prolongation de superiorat ad nutum dans une maison, la lecture de commission ad hoc au sujet de maisons en situations particulières et de la commission ad hoc pour les finances.

f. Bruno-Marie, délégué de la Région canadienne.

mercredi 20 septembre 2017

Mercredi 20 septembre

« Ne young ho nul, dang si ne so ne ma ki na i da » : ce verset  6 du psaume 30 accompagne la procession d’entrée de l’Eucharistie célébrée en mémoire des Martyrs de Corée, présidée par Dom Aloysius du Phare et animée par nos frères et sœurs Japonais : de beaux chants et de belles voix.

Au début de la séance, Dom Bernardo de Novo Mundo, modérateur, annonce qu’un nouveau tremblement de terre s’est produit au Mexique hier, au jour anniversaire du terrible tremblement de terre qui avait eu lieu en 1985. Mère Inès d’El Encuentro et Dom Marco Antonio de Jacona ont pu joindre leurs communautés qui n’ont pas été touchées, le séisme s’étant concentré sur la ville de Mexico. Nous prions pour ce pays en souffrance et restons proches des familles de nos frères et sœurs.  C’est au tour de Sœur Grâce de Mississippi, secrétaire Anglaise en salle, d’être saluée par un fraternel « Happy birthday to you ! » Dom Mark Butlin, osb, membre de l’Alliance Inter-Monastères (AIM) est parmi nous toute la journée.

Les capitulants commencent par prendre deux votes qui établiront les deux commissions spéciales d’accompagnement et de supervision du processus de suppression des communautés d’Ava et de Holy Trinitry.  Puis, un ensemble de formulations de votes est présenté à l’assemblée dont celles concernant la prolongation du régime de supériorat ad Nutum pour différentes maisons, la fondation « Notre Dame, Mère de l’Église »  de Vitorchiano au Portugal, le soutien et l’encouragement apportés au programme de formation « experientia », la reconnaissance du bien fondé des Actes de l’Abbé Général et de son conseil entre les deux Chapitres Généraux de 2014 et 2017.

Nous écoutons ensuite quelques rapports des commissions sur les rapports de maison ; une discussion ultérieure suivra mais déjà notons à partir de ces synthèses une volonté et des efforts concrets mis en place pour dépasser un certain individualisme : « De nouveau nous sommes invités à embrasser la priorité de l’amour fraternel et du respect dans notre recherche de Dieu, tous ensemble. Une vision commune, une espérance créatrice pour l’avenir n’émergera que de l’authenticité de notre vie, vécue ensemble ». Par ailleurs, toutes nos communautés font l’expérience d’une certaine fragilité à différents niveaux : celle-ci n’est plus  perçue « comme une préoccupation majeure mais ouvre un chemin d’abandon et de confiance à la Providence ». Les communautés vivent autrement ces circonstances « qui se révèlent être un potentiel plein de surprises et qui apportent une nouvelle vitalité ».

Après la pause, Dom Isidoro de Huerta présente un document de travail sur les besoins financiers de nombreuses maisons de l’Ordre : ce dossier avait été travaillé par Dom Armand, Dom Isidoro et Mère Myriam et présenté au CG de 2014 ; mais faute de temps, il n’avait pas été suffisamment étudié. Ce document est de nouveau présenté à ce CG avec l’ajout d’une question concernant la suppression des monastères et la destination de leurs biens. Dom Isidoro laisse à notre réflexion trois points importants : 

  • Création de normes pour la destination des biens des monastères qui ferment.
  • Distinction entre l’aspect pastoral et l’aspect économique dans la fonction du Père Immédiat. Mais comment rendre viable cette possibilité sachant que de nombreux monastères sont aidés par leurs Maisons Mères ?
  • Proposition de solutions réalistes qui aident les monastères à améliorer leur situation économique.

Nous poursuivons la réflexion en commission… où la grippe se propage, de proche en proche !

Sr Annie de Laval, déléguée CNE

mardi 19 septembre 2017

14ème journée du Chapitre Général

En cette 14ème journée du Chapitre Général d’Assise, la messe est présidée par Dom JOSÉ de Frattocchie, et animée par la région méditerranéenne (ReM) qui déploie ses talents de choristes avec l’exécution de belles pièces à voix mixtes. 

La modératrice est aujourd’hui Mère MARIE, abbesse de Glencairn. Elle nous annonce que Mère JOËLLE de Meymac nous a rejoint. C’est aujourd’hui l’anniversaire de Dom LINO de Boschi. 

Deux votes sont pris : le premier concerne l’approbation par le Chapitre Général de la suppression de la communauté de Holy Trinity. Dom Elias de Gethsemani remercie tous ceux qui ont aidé cette communauté et nous invite à prier pour les frères de cette communauté dont plusieurs sont en maison de retraite. Le second vote concerne le statut 39.3.A. : un moine ou une moniale ayant atteint l’âge de 75 ans ne peut ni être élu ni être postulé. 

Nous procédons ensuite à plusieurs élections : 

  1. élection de deux membres du Conseil de l’Abbé Général : Mère Regina est renouvelée dans son mandat et Dom Anasatasius de Lantao est élu. 
  2. élection de 4 membres de la Commission de Droit : sœur Eleanor de Glaircairn qui vient de terminer ses études à Ottawa ; mère Cathy de Redwoods ; Dom Armand qui est réélu ; Dom Bernardus de Tilburg. Les 4 membres éliront un 5ème membre. 

Deux commissions présentent leur rapport sur l’examen des comptes-rendus de l’Abbé Général et de son Conseil ; puis vient la lecture des rapports de commissions sur la question des Supérieurs ad nutum depuis 3 ans (ST 39.2.B). Six communautés de l’Ordre sont actuellement dans cette situation : Zenarrusa, Carrizo et Oseira (Espagne), Illah (Nigeria) ; Chimay (Belgique) ; Chambarand (France). 

Nous terminons cette matinée par la lecture des rapports des deux commissions ayant étudié la proposition faite par la région RéCiF (Région Cistercienne Francophone) au Chapitre Général de 2014, appelée ‘Procédure Régionale’. Cette procédure permettrait à la Commission Centrale de confier le soin de certaines questions en étude préliminaire à une ou plusieurs régions. Cela permettrait d’anticiper et de faciliter le travail des Commissions au CG. La proposition suscite les craintes d’un régionalisme incompatible avec la structure de l’Ordre. 

L’après-midi est consacrée au travail en commissions. 
 
Frère Bernard, délégué de la région Centre et Nord Europe. 

lundi 18 septembre 2017

Treizième journée du CG

Au lendemain d’un de ces dimanches après-midi libres dont tous et toutes ont signalé les bienfaits, nous nous sentons d’attaque pour affronter cette troisième semaine du CG. 

La liturgie de de ce 24ème lundi du temps ordinaire est animée par la Région des Iles. Les chants polyphoniques sont bien exécutés avec de belles voix.

C’est aujourd'hui l’ anniversaire de naissance de P. Godefroy, traducteur anglais-français, et la fête nationale du Chili.  On annonce que toutes les conférences données au CG seront mises  sur le site après le Chapitre en raison des corrections qu’il faudra leur apporter.

C’est D. Érik Varden de Mont St-Bernard qui présente aujourd'hui sa vision de l’Ordre pour le XXI s. À partir de son expérience personnelle vécue dans sa communauté  Dom Érik parle de la crise de la transmission qu’il a perçue dans le contexte d’aggiornamento de la période post-conciliaire. En conclusion,  Dom Erik préconise un retour à une vie communautaire plus intense comme un défi prioritaire, un défi enthousiasme et joyeux.

Après la pause, nous écoutons la conférence  de Dom Gregory Polan, des États-Unis, abbé primat de la congrégation bénédictine, qui nous partage son expérience d’une rencontre inter-religieuse monastique vécue au Kenya, début septembre.  Le thème  de la rencontre était le suivant : «Tous, nous croyons à un Dieu unique, mais l’exprimons de manières différentes». Comme le disait Christian de Chergé: « Parler différemment de Dieu n’est pas parler d’un Dieu différent». Prions donc pour que nous puissions  trouver ensemble des chemins de compréhension mutuelle.

Après la conférence de Dom Grégory, Dom Armand est invité à venir présenter la formulation des votes du dernier CG  qui sont à voter de nouveau au sujet de l’élection d’abbés/abbesses dépassant 75 ans.

F. Bruno-Marie, délégué de la région canadienne.

dimanche 17 septembre 2017

Dimanche 17 septembre 2017

Ce dimanche, l’eucharistie est animée par la Région de la RAFMA, présidée par Dom Védaste de Mokoto : les chants rythmés au son des tam tam, Chaka chaka et Ogene nous mettent le cœur en fête !

Au début de la séance, nous prions pour une sœur de Donnersberg, décédée rapidement d’un cancer et nous nous associons à la peine de Mère Magdalena et de sa communauté. Nous souhaitons un joyeux anniversaire à Mère Maureen de Wrentham et à Mère Giovanna de Matutum qui s’embrassent fraternellement dans la aula sous l’applaudissement non moins fraternel de tous ! Autre motif de joie : c’est aujourd’hui, l’anniversaire de la Dédicace de l’église de Tilburg.

Nous accueillons Sœur Marie Mouris du Val d’Igny, secrétaire centrale à la formation ; comme nous pouvons le constater à travers les Newsletters, elle fait un bon travail d’information en collaboration avec les 14 secrétaires régionaux. Après avoir mentionné les différents cycles de formation proposés aux moines et moniales et dont ils profitent avec gratitude (STIM, IFHIM, Ananie…), sœur Marie souligne l’importance d’enraciner la formation non seulement intiale mais permanente dans le terreau cistercien. D’où la proposition pour la formation continue de nos communautés d’un programme intitulé : « Experientia ». Il s’agit de relire sa propre expérience monastique à la lumière des textes de nos Pères cisterciens et d’aider les communautés à mieux prendre conscience de leur spiritualité commune comme source dynamique de cohésion. Ce programme est proposé par 4 membres de l’Ordre : Père Michael Casey de Tarrawarra, Dom Guillaume Jedrzejczak du Mont des Cats et aumônier à Valserena, frère Cassian Russell de Conyers et sœur Marie. 

Les capitulants passent ensuite à une série de votes dont ceux sur la suppression des communautés d’Ava et de Melleray : ces votes sont suivis de prises de paroles des Pères Immédiats, des abbés et abbesses des maisons filles et des abbés concernés : « Rien n’est perdu dans le cœur de Dieu ; ces lieux continuent de fructifier au service de l’Église » a dit Dom Gérard (la continuité est assurée à Melleray par le Chemin Neuf et à Ava par une communauté de l’Ordre Cistercien). 

En cette 12ème journée, les 14 commissions partagent leur évaluation de ce Chapitre Général qui arrive à mi-chemin de son déroulement : les capitulants sont unanimes à relever le très bon travail de la commission de coordination, l’apport stimulant de la conférence d’ouverture de Dom Eamon et des conférences des jeunes supérieurs sur leur vision du charisme cistercien au XXIème siècle, le climat fraternel et confiant du CG, l’efficacité des traducteurs, l’animation diversifiée de la liturgie sans oublier les améliorations techniques : l’usage de l’écran, le système de vote électronique dans la aula et de bonnes chaises qui facilitent l’attention ! L’après-midi libre du dimanche est vécu par tous comme une bénédiction ! Après la pluie d’hier, le beau temps ensoleillé d’aujourd’hui offrait la possibilité de prendre un bon bol d’air… et il y en avait du noir et blanc à sillonner les rues d’Assise cet après-midi !

Pour finir ce résumé, un petit retour en arrière : samedi après-midi après la pause, Sœur Gabriella Masturzo de Vitorchiano, nouvelle Postulatrice de la Cause des saints, nous a présenté l’avancée de la Cause de béatification du Père Romano Bottegal reconnu vénérable en décembre 2013 ; de la Cause de la canonisation de Maria Gabriella béatifiée en 1983, de Joseph Cassant béatifié en 2004 et de Cyprien Tansi. Elle travaille sur la documentation concernant nos frères chinois tués pendant la révolution culturelle des années 1947-1948 et examine la proposition d’ouvrir la Cause de canonisation de Dom Francis Mahieu Acharya, fondateur et supérieur de la communauté de Kurisimala en Inde. 

Père Thomas Georgeon a fait le point sur l’avancée de la Cause des 19 martyrs d’Algérie dont fait partie nos 7 frères de Tibhirine. Cette Cause a été ouverte pour le martyre de la foi. Père Thomas a rédigé et remis la Positio à la Congrégation qui l’a déjà mise à l’étude. Si la béatification avait lieu, elle aurait lieu à Oran, diocèse de Mgr Claverie, sur la terre où les 19 martyrs ont vécu et témoigné. Il est possible que d’ici la fin de 2017, le décret de béatification soit présenté au Pape François. Père Thomas a donné ensuite une information sur l’Association des écrits des 7 moines de Tibhirine, créée en 1997 dont le but, entre autres, est de procéder à l’inventaire des documents, de faciliter l’accès de ce fonds à la recherche, d’actualiser le site web : http://www.moines-tibhirine.org. Père Tomas a ensuite partagé une intuition personnelle, nous invitant à creuser l’héritage de nos frères en matière de discernement « pour rechercher et renouveler les raisons pour lesquelles nous sommes ensemble ». Comme à Tibhirine, chaque communauté peut faire sienne « la conscience d’une présence à vivre ici ». Il a terminé par la lecture d’un message de Mgr Desfarges, archevêque d’Alger, adressé au Chapitre Général : « Cette cause me parle de la sainteté des gens ordinaires, des moines ordinaires. Nos 19 frères et sœurs étaient de belles humanités, avec les limites et les défauts de beaucoup d’entre nous. Mais ils avaient donné leur vie (…). Avec vous, je prie nos 19 compagnons et compagnes d’éternité pour que nous soyons fidèles jusqu’au bout à ce oui quotidien ». 

Sr Annie de Laval, déléguée CNE.

samedi 16 septembre 2017

Onzième journée du CG

Comme le dirait saint François, «Soeur Grippe» a fait son entrée lentement mais sûrement au CG. La preuve en est que des quintes de toux, des reniflements et des éternuements se font entendre de plus en plus. Lafontaine pourrait encore redire comme dans sa fable Les animaux malades de la peste: «Ils n’en mouraient pas tous, mais tous en étaient atteints».

En ce deuxième samedi du CG,  l’Eucharistie des saints Corneille et Cyprien est animée par la RECIF.  Un duo - la clarinette pour Corneille  et la flûte pour Cyprien -  accompagne la procession des offrandes.

En début de séance, nous sommes invités à prier pour P. Marcellus de Genesee 86 ans et sr Caritas de Arnhem 80 ans décédés et et nous nous réjouissons de  l’anniversaire de Sr Paula-Maria déléguée de la région espagnole.

M. Mariela de Quilvo  nous livre ensuite sa vision de l’Ordre au XXI siècle. Impressionnée par la phrase d’un prêtre qui donnait une causerie  pour la préparation au sacrement de mariage: « On commence à éduquer ses enfants 20 ans avant leur naissance» M. Mariela nous exhorte dans un premier temps  à l’engendrement. Elle nous invite donc à redécouvrir le sens de la paternité et de la maternité dans notre Ordre et  à ne pas être seulement des accompagnateurs spirituels. Puis dans un deuxième temps, inspirée par la conférence du pape François pour la 21ème journée mondiale de la vie consacrée,  M. Mariela nous met en garde contre la mentalité de survie qui nous rend  «réactionnaires, peureux et nous enferme lentement et silencieusement dans nos maisons et nos schémas».

Les capitulant/e/s optent ensuite pour la vie en acceptant l’érection des communautés de Las Escalonias  et Boa Vista au rang de prieuré simple et l’érection de la communauté de Nasi Pani au rang  d’Abbaye. À chaque fois un tonnerre d’applaudissements entérine ces votes positifs.  Aux deux supérieurs sont remis un bouquet de fleurs. Enfin,  un dernier vote est pris pour accepter la paternité de Kopua par Tarrawarra. On suppose que les fleurs suivront!

Vient ensuite la lecture des rapports des commissions concernant les Pères immédiats. La réflexion se poursuivra.

Après la pause, Dom André du Val Notre-Dame, communique à l’assemblée un premier jet du texte de la commission «ad hoc« travaillant sur la question des Pères immédiats. Puis M. Rebekka présente une question qui sera traitée par toutes les commissions, à savoir: la révision de la C 67 et l’accompagnement des communautés en fragilité croissante.

En début d’après-midi un temps d’évaluation de cette première moitié du CG est prévu. D’après les propos entendus à la pause, il semble bien que cette évaluation soit très positive tant au climat qu’à l’organisation du CG. Un rapport sur le compte rendu de Sr Gabriella Masturzo, Postulatrice de la cause de saints sera rédigé sur notre blog par Sr Annie de Laval.

F. Bruno-Marie, délégué de la Région canadienne.

vendredi 15 septembre 2017

10ème journée du Chapitre Général

En cette 10ème journée du Chapitre Général d’Assise, nous faisons mémoire de la compassion de Marie, Notre Dame des sept douleurs : l’icône de la Vierge Marie a été placée à côté de la Croix pour exprimer ce mystère. C’est aujourd’hui la fête patronale de Latroun (Israël), de la Fille-Dieu (Suisse) et de Notre Dame du Calvaire au Canada. 

La messe est présidée par Dom Elias de Gethsemani, et animée par la région des Etats-Unis. 

Le modérateur est aujourd’hui Dom Bernardo de Novo Mundo. Après les annonces habituelles, il donne la parole à Mère Geneviève-Marie de Campénéac, secrétaire de la Commission d’Aide de l’Ordre, composée de trois membres élus pour 6 ans : Dom Armand (Scourmont), Dom Malachias (Echt) et Mère Geneviève-Marie. Cette Commission, fondée en 2002, a pour objectif premier d’étudier les dossiers des communautés qui sollicitent une aide financière ; et ensuite, de distribuer les dons selon les besoins, dans l’esprit de la Charte de Charité. Les communautés qui ont besoin d’une aide financière sont invitées à déposer un dossier comprenant notamment les étapes du projet avec les dates et les coûts estimés. Les dossiers sont examinés trois fois l’an. Bien des types de projets peuvent être financés : aménagements et constructions liées à l’économie ou aux lieux réguliers de la communauté, achat de divers matériels, mais aussi des besoins liés à la vie quotidienne. Mère Geneviève-Marie nous présente quelques statistiques sous forme de tableaux et graphique et termine en disant : « Nous constatons que les monastères qui ont été aidés […] deviennent des donateurs. Il est agréable de faire un tel constat. Cela veut dire que l’aide a été efficace et que les maisons aidées sont reconnaissantes et veulent à leur tour aider ».  

Nous avons ensuite échangé après la lecture des rapports des 4 Commissions qui ont travaillé sur la révision des votes 47 à 50 du Chapitre Général de 2014. Pour faire simple, disons que cela concerne les questions de la prolongation, de l’élection ou de la postulation des abbés et abbesses ayant atteint l’âge de 75 ans.

Même chose avec les rapports concernant la fermeture des communautés suivantes : Ava (USA), Holy Trinity(USA) et Melleraye (France).

Enfin, échanges après la lecture des rapports concernant les démissions de Dom Armand (Scourmont en Belgique), Dom Mark (Nunraw en Ecosse), Dom Stanislaus (Mepkin aux USA), Mère Inès (El Encuentro au Mexique), Mère Angela (Nasu au Japon).
L’après-midi est consacrée au travail en commissions. Notons la création de 9 Commissions ‘ad hoc’ pour travailler sur des points particuliers. 

 
Frère Bernard, délégué de la région Centre et Nord Europe. 

jeudi 14 septembre 2017

Jeudi 14 septembre

Nous célébrons la fête de la Croix glorieuse, si chère à l’Ordre. Dans la salle aménagée pour l’Eucharistie, la reproduction du Crucifix de San Damiano est mise en valeur et exposée à notre prière : à Laudes, l’hymne grégorienne Vexilla regis entraîne toutes les voix et unifie les cœurs. 

Au début de la reprise en séance plénière, Mère Rebekka souhaite une bonne fête à chacun et particulièrement aux communautés de Berryville, de Kurisumala, d’Illah et de Whitland   dédiées à la Sainte Croix. Nous félicitons Dom Guerric de la Trappe au jour de son anniversaire et nous souhaitons la bienvenue à Mère Geneviève-Marie de Campénéac, secrétaire de la commission d’aide.  Enfin, petit rappel pratique : c’est aujourd’hui le jour de la lessive !

Cette séance s’ouvre avec la conférence de Dom Etienne de Koutaba sur notre charisme au XXIè siècle. Après avoir souligné le travail effectué par l’Ordre qui a su tiré du neuf de l’ancien, donnant « la possibilité de boire à la source cistercienne avec des récipients culturels propres », il met de nouveau en tension la qualité contemplative de nos vies et la nécessaire médiation culturelle de notre expérience monastique. L’enjeu est de développer une liberté propre et créatrice à l’exemple de nos pères cisterciens : « Ils puisaient dans leur humanisme, la liberté de créer une sous-culture les préservant à la fois du refus passionné et de l’approbation idolâtrique de la culture de leur temps ». Dom Etienne lance alors une interpellation : « Et pourquoi l’Ordre ne créerait-il pas un espace et un programme académique de formation, et donc d’assimilation et de transmission intellectuelle cohérente de cette sous-culture, au lieu que cet effort reste plus ou moins marginal, régional ? » Sa vision sur l’Ordre est une vision de foi : « L’Ordre n’a pas l’avenir qu’il produirait en lui-même ; ce serait de la survie. L’avenir de l’Ordre est en son sein, dans le cœur des frères et sœurs qui se hissent à vivre le Mystère du Dieu vivant : c’est le Mystère de Jésus qui est l’avenir de l’Ordre ».

Les capitulants procèdent ensuite au vote de la personne assurant le lien avec les laïcs associés : c’est Dom Armand de Scourmont qui est élu. 

Nous écoutons ensuite les demandes d’autonomie de trois maisons de l’Ordre, occasion de rendre grâce pour la vie reçue et donnée : 


  • La demande d’autonomie du Prieuré simple de la communauté de Las Escalonias, fondée en 1985 par La Oliva au Sud de L’Espagne : elle est composée de 7 profès solennels, d’1 profès simple et de 2 novices : l’orangeraie et un service de buanderie pour un hôpital voisin est le gagne-pain de la communauté.
  • L’érection en Prieuré simple de la communauté de Boa Vista, fondation de Quilvo au Brésil  qui compte 8 professes solennelles. Les sœurs ont une chocolaterie.
  • L’érection de la communauté de Nasi Pani en Abbaye : Nasi Pani est une fondation de Vitorchiano en Tchèquie, qui date de 2007 ; les sœurs sont actuellement 25 dont 15 professes solennelles et il y a des vocations tchèques. 


La fin de la matinée et l’après-midi sont consacrés au travail en commission sur le Père immédiat et sur les rapports de maison.

Sr Annie de Laval, déléguée CNE.

8ème journée du Chapitre Général

En cette 8ème journée du Chapitre Général d’Assise, la messe est présidée par Dom Clément de Notre Dame du Calvaire et animée par la Région Canadienne.

Nous accueillons aujourd’hui divers invités de la Famille cistercienne. En premier lieu, les trois délégués de l’Association Internationale des Laïcs Cisterciens, invités à prendre place à la table de présidence : ce sont Tina (Espagne, de la Congrégation St Bernard), Teresa (Etats-Unis, OCSO) et Jacques (France, OC). Tina nous rappelle que c’est la 6ème fois que les représentants des laïcs cisterciens sont invités à prendre la parole au Chapitre Général qui a reconnu leur parcours spirituel depuis 15 ans. Elle énumère plusieurs documents votés par le Congrès International des Laïcs Cistercien et nous présente deux nouveaux documents : un document sur le sens de la communauté dans la vie laïque cistercienne et un autre avec les statuts de la communauté internationale. Une cinquantaine de communautés de laïcs cisterciens du monde entier sont entrées dans l’Association, chacune étant dans une relation de proximité avec une communauté monastique issue des divers Ordres et Congrégations de la Famille Cistercienne. Tina exprime sa reconnaissance pour le soutien de nos communautés monastiques sans lesquelles les laïcs ne pourraient exister, et l’aide inestimable apportée par Dom Armand Veilleux en tant que personne-lien entre notre Ordre et l’Association Internationale. Tina est fière de porter sur elle une croix représentant l’amplexus de Saint Bernard. Elle confie à nos prières les laïcs cisterciens.

La 2ème invitée est Mère Mary Helen Jackson, Prieure Générale des Bernardines d'Esquermes. Elle nous parle de leur implantation au Vietnam dans un contexte communiste difficile. Une douzaine de jeunes femmes sont entrées en communauté, la publicité se faisant de bouche à oreille. Le défi est celui de la transmission des valeurs avec la barrière de la langue. À Goma, en RDC, c’est la prospérité et le noviciat explose ! La construction de l’église est achevée : la dédicace sera faite la semaine prochaine. Elles ont expérimenté une session de formation de 4 semaines pour les jeunes à la maison-mère. La communauté de St Bernard du Touvet est fermée et les sœurs ont rejoint la maison-mère.

La 3ème invitée est Mère Noella Ghijs, Prieure Générale des Bernardines d'Oudenaarde. Elle nous parle de leurs deux provinces, celle de Flandre et celle d’Afrique. La première comporte 58 sœurs, âgées pour la plupart, regroupées en trois lieux. Elles mènent une pastorale avec les jeunes et viennent en aide aux personnes en difficultés : migrants, réfugiés, exclus. La province d’Afrique compte 80 sœurs, rwandaises pour la plupart (8 communautés au Rwanda, 3 au Tchad, 1 au Burkina Faso). Mère Noella nous redit combien leur est cher le lien spirituel fort avec toute la Famille cistercienne.

La matinée se poursuit avec la lecture des rapports des Commissions sur les rapports régionaux ; la mise en candidature d’une personne-lien entre l’OCSO et l’Association Internationales de Laïcs Cisterciens ; la lecture du rapport sur la communauté dispersée de Bela Vista en Angola, donné par Dom José Antonio de San Isidro, Père Immédiat ; la lecture des rapports de deux commissions traitant de la démission de Dom Celsus, abbé de Bethléem en Irlande du Nord.

L’après-midi est consacré au travail en Commissions.

Frère Bernard, délégué de la région Centre et Nord Europe. 

mardi 12 septembre 2017

Mardi 12 septembre

Mardi 12 septembre. Septième journée du Chapitre général. Le beau soleil qui fait suite à la pluie d’hier fait s’épanouir le sourire sur les visages.  Ce matin à la messe, nous faisons mémoire de saint Pierre de Tarentaise, premier abbé de Tamié et par la suite évêque de Tarentaise. L’Eucharistie est présidée par Dom Jean-Marc d’Acey, qui fut abbé de Tamié durant 22 ans. La liturgie animée par la région  CNE était agrémentée de pièces de clarinette exécutées par S. Annie de Laval.

Après l’Eucharistie, M. Marie de Glencairn nous présente le programme de la matinée : Les rapports sur les rapports de régions, la question du Père Immédiat, Las Huelguas.

1- Les rapports sur les rapports de régions.

Il semble bien que la lecture des rapports de régions faite au début du chapitre, soit appréciée de tous et de toutes. Ces rapports mettent en lumière les défis qu’ont à relever nos maisons en ce 21ème siècle. Comme  par exemple l’individualisme et l’appauvrissement de nos communautés à différents niveaux. Nous pouvons cependant y discerner le désir d’avancer et de vivre le charisme cistercien dans le monde d’aujourd'hui.

2-  La question du Père Immédiat.

Dom Jean-Marc de Bellefontaine rappelle à l’assemblée que cette question est à l’étude depuis au moins 10 ans. Elle est toutefois devenue cruciale du fait du nombre de plus en plus grand de Pères Immédiats délégués et de la difficulté à trouver un Père Immédiat pour plusieurs maisons. Il nous invite donc à réfléchir en commission pour trouver des solutions  qui soient créatrices pour l’avenir.

3- Las Huelguas.

M. Maria Angelines de Frutos, Abbesse Présidente de la Congrégation Cistercienne de Saint-Bernard s’excuse de ne pas pouvoir assister cette année à notre CG. La fermeture de trois des maisons de sa Congrégation requière présentement toute son attention et sa sollicitude pastorale.  Dom Roberto, Abbé de Cardena, nous lit une lettre qu’elle adresse  au CG expliquant le processus à la fois douloureux et confiant  de fermeture de ces maisons.  Ce que nous pouvons en retenir,  est que tout s’est fait très lentement, dans l’écoute, la prière, la réflexion, le dialogue et le respect des personnes.

En fin de matinée et en après-midi, nous retournons dans nos commissions  pour réfléchir sur cette question des  Pères Immédiats et continuer la lecture des rapports de maison.

F. Bruno-Marie, délégué de la région canadienne. 

Visite de l'Abbé Général O.C. (11 sept 2017)


lundi 11 septembre 2017

Une 2ème semaine commence



Une 2ème semaine commence. Le temps reste couvert après la pluie généreuse d’hier. Quelques  rhumes et bronchites se font entendre ! Dom Jean-Marc de Bellefontaine, modérateur, relève combien l’après-midi libre du dimanche qui est un aménagement de ce présent Chapitre sera profitable pour le bien du Chapitre Général. Il souhaite au nom de tous un bon anniversaire à Dom Manu de St Sixte !

Mère Caterina, supérieure de Notre-Dame de l’Espérance à Macau donne une conférence sur sa vision de l’Ordre au XXIè siècle ; elle partage une réflexion communautaire qui part de la réalité particulière de Macau : la demande d’une concession de terrain au gouvernement local ayant été rejetée, la communauté vit dans une ancienne maison de l’évêché, dans un environnement urbain ; l’évêque, attaché à cette communauté de prière, espère leur procurer un terrain. La communauté est bien intégrée dans le diocèse et compte deux novices qui viennent de Hong Kong et une regardante de Macau. Cette présentation liée à la situation de la communauté enracine le propos de stabilité dans un essentiel : « Le lieu où nous vivons est notre communauté, le corps du Christ. Nous avons à édifier la vie communautaire à travers la conversion et à nous réengager pour rester là où nous sommes déjà : enracinées dans la volonté de Dieu ». Le défi lancé renvoie à une nouvelle perception du charisme cistercien lié plus ou moins à la terre, sachant que nous sommes pèlerins, « sans domicile » comme le rappelle St Benoît.

Ensuite, Mère Rebekka de Klaarland et Dom Armand de Scourmont présentent la situation actuelle de l’abbaye de Clairefontaine en processus de fermeture.

Après la pause, l’assemblée accueille chaleureusement Dom Mauro-Giuseppe Lepori, Abbé général de l’Ordre Cistercien. Dom Mauro est heureux et reconnaissant de rencontrer notre Chapitre Général pour la 3ème fois. Son propos se concentre sur « le charisme monastique au XXIè siècle » refondé dans une « attitude virginale évangélique » qui laisse Dieu agir au cœur de la réalité comme il veut. Il invite abbés et abbesses à être conscients de leur responsabilité d’engendrement envers les générations qui suivront : « Dieu n’a pas promis un futur de temps mais un futur de descendance (…) Il s’agit de transmettre une vie, non une vie de rêve ou une simple survie, mais une vie ici et maintenant, et éternelle (…) L’homme du XXIè siècle vit pour survivre  dans une culture de l’immanence qui a perdu le sens de la vie éternelle : respirons-nous la vie éternelle dans notre liturgie, notre vie fraternelle, dans nos silences et nos paroles ? » Il nous invite à vivre le 900ème  anniversaire de la Charte de Charité (dans deux ans) « dans une piété filiale pour engendrer une descendance cistercienne ». 

Au cours de la discussion qui suit son intervention, Dom Mauro partage le souhait d’exprimer l’unité des deux Ordres par la construction d’un mémorial, d’un petit oratoire sur la première église de Cîteaux ; cette idée a été émise par des membres de la famille cistercienne réunis à Cîteaux en mai 2017.

En fin de matinée, Dom Olivier de Cîteaux fait le point sur l’évolution de la cause du doctorat de Sainte Gertrude. Malgré la réticence de la Conférence épiscopale Allemande, le travail se poursuit avec le soutien de nombreux cardinaux, évêques, facultés théologiques et conférences monastiques : des colloques ont eu lieu en 2016  à Solesmes  et à Rio de Janeiro ; deux congrès sont prévus à Brasilia et à Rome l’année prochaine. Différentes études sont en cours sur les textes manuscrits, sur la parenté littéraire entre les écrits de Sainte Gertrude et de sainte Mectilde de Hackeborn, sur la vie au monastère d’Helfta.

L’après-midi est consacré au travail des commissions.

Sr Annie de Laval, déléguée CNE.

dimanche 10 septembre 2017

Blog du Chapitre Général, Dimanche 10 septembre 2017


Aujourd’hui, c’est la pluie sur Assise. Notre sœur l’eau est venue abreuver d’une pluie généreuse et bienfaisante notre mère la terre qui attendait ce secours du ciel depuis bien longtemps: nous pouvons chanter «Loué sois-tu, mon Seigneur pour sœur Eau qui est très utile et très humble, précieuse et chaste», avec Saint François qui imprègne ces lieux de sa présence. 

La messe dominicale est présidée par Dom Isidoro, abbé de Huerta, et animée par la région espagnole avec de beaux chants polyphoniques.

Bien que nous soyons Dimanche, le Chapitre se réunit en session plénière pendant toute la matinée, animée par Dom Bernardo, abbé de Novo Mundo. Il nous annonce que nous aurons demain la visite de Dom Mauro-Giuseppe, abbé général de l’Ordre Cistercien. 

Ensuite, Dom Gérard, abbé de Genesee, nous a présenté sa vision de l’Ordre pour le 21ème siècle. Dans cette ‘vision’, il a développé son intuition sur la forme mariale de l’Église. Je le cite d’après la traduction française: «Marie est la première Église. Et comme son FIAT est en accord avec la Parole de Dieu, Marie ne peut être que pure réceptivité. Elle ne peut seulement que s’abandonner et s’offrir. Après tout, n’y a-t-il pas d’autre but pour l’Église que de faire une demeure pour Dieu dans le monde? À la lumière de ces faits théologiques, l’Église sera toujours mariale en sa forme. Toujours féminine et fondamentalement réceptive en contraste avec un modèle masculin, activiste qui nous captive de nos jours par sa productivité, son pouvoir, ses résultats. Mais, mariale dans sa forme, l’Église fait tout d’abord de l’espace pour que Dieu puisse se révéler Lui-même comme Dieu. Je voudrais me concentrer sur la forme mariale – faire de l’espace pour Dieu – comme une clef d’une meilleure appréciation de la forme de la ‘conversatio’ cistercienne». 

Nous avons ensuite écouté le rapport du Commissaire Pontifical de Mariawald en Allemagne, donné par Dom Bernardus, abbé de Tilburg; puis celui d’Alloz en Espagne, donné par Mère Pilar, abbesse émérite de Tulebras ; puis celui de Marija-Zvijezda en Bosnie Herzégovine, donné par Dom François de Place. Toutes ces communautés sont recommandées à notre prière. 

L’après-midi était libre et, comme le soleil se montrait timidement, j’en ai profité pour monter sur la colline Assise, toute proche (3/4 heure à pied). J’y ai visité la basilique Saint François qui comporte trois niveaux : une crypte où se trouve le tombeau de St François auprès duquel je me suis recueilli ; la basilique inférieure et la basilique supérieure, l’une et l’autre, ornées de très belles fresques murales, dont celles bien connues de Giotto. C’est un lieu de paix et d’intense dévotion où affluent les pèlerins. J’ai assisté avec bonheur aux Vêpres avant de rentrer pour le dîner. 

Frère Bernard, délégué de la région Centre et Nord Europe.